› scolaires

› Petites formes hors les murs


› DÉCOUVERTE DE L’OPÉRA TRADITIONNEL CHINOIS
Synthèse entre danse, chant, musique, acrobatie et mime, l’opéra traditionnel chinois offre une palette de formes et d’influences multiples. En amont du festival des opéras traditionnels chinois produit par le Centre Culturel de Chine à Paris et co-organisé par le Théâtre de la Ville et le Théâtre 71, les publics sont invités à découvrir,sous la conduite du Roi singe, l’art scénique chinois avec trois artistes de la troupe de l’Opéra Shao de la Province du Zhejiang. Fruit d’une commande, cette création d’une mêle démonstration et extrait d’œuvre.

JPEG - 162.1 ko
Petite forme Le Roi Singe au Clg Rabelais nov 18


› cette petite forme sera également présentée hors les murs à la faculté
de Nanterre et auprès des collégiens d’Henri Wallon à Malakoff, de ceux de
Rabelais à Meudon et dans les établissements scolaires partenaires du
Théâtre de la Ville à Paris.


FORMES SATELLITES À JOUER DANS LES CLASSES | RAYON X
Rayon X raconte l’histoire commune de 3 personnages : Al, Michel et la gamine.
Ensemble, ils créent et animent une radio dans leur collège.
En lien avec le spectacle, la compagnie a créé 3 petites formes d’environ 12 minutes chacune.
Chaque petite forme est le monologue d’un personnage.
Ce monologue n’apparaît pas dans le spectacle. Il offre un focus sur le personnage qui parle.
Chaque monologue est une percée dans l’intimité d’un personnage.
Chaque monologue est construit de la même manière : un personnage nous raconte les 10 rituels qu’il accomplit quotidiennement, depuis son réveil jusqu’au moment où il arrive au collège et se retrouve au studio radio.
À travers les 10 rituels du personnage, on traverse ses espaces privés, on découvre les personnes qui l’entourent en dehors du collège, on perce certains de ses secrets et surtout… on saisit de manière plus sensible ce qui chaque matin le conduit de manière aussi urgente vers le studio radio : qu’y cherche-t-il ou qu’y fuit-il ?
Car chaque monologue se termine ainsi : au studio radio. Et il nous relie - par cette dernière étape commune aux 3 personnages - à l’histoire qui est racontée dans notre spectacle.

JPEG - 174.7 ko
Petite forme Rayon X Ecole H. Barbusse fév 19


Afin de créer les conditions d’intimité de ces « confessions », nous équiperons les spectateurs de casques stéréo dans lesquels sera diffusée toute la bande son de la petite forme. Grâce au casque, chaque spectateur sera sensiblement immergé dans la bulle secrète du personnage. La voix du personnage – déjà enregistrée – sera diffusée dans le casque. Cela renforcera la sensation d’entrer dans sa pensée. Le comédien qui interprète le personnage sera néanmoins présent devant les spectateurs : en lien avec la bande son, il exécutera une partition non verbale qui illustrera ou qui dialoguera avec le texte entendu.
Ces petites formes peuvent être jouées partout, en dehors des murs du théâtre (dans les classes, les bibliothèques…).
Elles peuvent être vues séparément, ou toutes ensemble.
Lorsqu’elles sont vues avant la représentation du spectacle… elles jouent un peu comme des teasers : elles installent un climat, permettent de se familiariser avec les personnages de l’histoire et de s’interroger sur le spectacle auquel on va assister.
Elles apportent un éclairage supplémentaire sur les héros (on découvre de nouveaux éléments sur leur vie, leur situation familiale...). Elles nous permettent de ne pas les quitter complètement.
Chaque petite forme est suivie d’un échange entre les membres de l’équipe artistique présents et les spectateurs.

JPEG - 196.8 ko
Petite forme Rayon X Ecole H. Barbusse fév 19


Où se sont jouées les petites formes et pour combien d’élèves ?
› L’École Guy Moquet | 106 élèves du CE2 au CM2
› L’École Jean Jaurès | 105 élèves de CE2
› L’École Paul Bert | 99 élèves eu CE2 au CM2
› L’École Fernand Léger | 96 élèves du CE2 au CM2
› L’École Henri Barbusse | 110 élèves du CE2 au CM2


LECTURE JEUNE PUBLIC | WALTER, MON AMI UN PEU ÉTRANGE

À l’image d’Anne Contensou, auteure et metteure en scène de Rayon X, d’autres auteurs contemporains écrivent avec l’enfance, par l’enfance et pour l’enfance. François Leclère, accompagné des comédiennes Nadja Maire et Anne
Girouard, propose une lecture théâtralisée d’un autre texte qui fait pleinement écho à Rayon X, pour partager le plaisir de lire, dire et entendre ces mots qui nous parlent du monde et aident à grandir !

WALTER, MON AMI UN PEU ÉTRANGE de Sibylle Berg,traduction de l’allemand par Sandrine Hutinet, est édité et représenté par L’Arche, éditeur et agence théâtrale (parution septembre 2018)

JPEG - 161.6 ko
Lecture JP Walter… clg G. Sand fév 19


› 2 lectures seront présentées en classe au collège Paul Bert de Malakoff pour 2 classes et au collège George Sand de Châtillon pour 2 classes

— -
LECTURE AU CLUB
La fraternité qui unit le jazz et la littérature ne date pas d’hier mais fait toujours bon ménage. De Jack Kerouac à Boris Vian, ces affinités nourrissent nombres d’auteurs qui portent les traces d’une manière de recevoir ou d’envisager l’expérience jazz, d’accompagner le climat sombre de polars ou de revisiter les vies de ténors du genre. Truman Capote, Françoise Sagan, Julio Cortázar, Toni
Morrison, Alain Gerber, James M. Cain, Tanguy Viel, Michel Boujut ou Christian Gailly l’ont célébré dans leurs pages. Lecture au club en propose quelques extraits, choisis et lus par François Leclère, mis en musique par Pierre-François
Roussillon, pour un rendez-vous où jazz et lettres se rejoignent sur le terrain de l’imagination.

› 1 lecture sera présentée en classe au Collège Michelet de Vanves
› 1 lecture au Conservatoire de Bagneux, en partenariat avec la Médiathèque de Bagneux (sous réserve)