Biographies

Pierre Ascaride


Acteur, metteur en scène et auteur, il commence sa carrière en 1965 au T.Q.M., Théâtre Quotidien de Marseille. Compagnon de route du Théâtre de la Salamandre, il participe aux créations collectives de la compagnie entre 1972 et 1977 : Les Guerres Picrocholines de Rabelais, La Vie de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, Martin Eden de Jack London.

En 1978, il invente une forme théâtrale nouvelle : le Théâtre à domicile.

Depuis 1984, il dirige le Théâtre 71 scène nationale de Malakoff. Ses spectacles ont souvent tourné à l’étranger : Roumanie, Italie, Slovénie, Autriche, Allemagne, Mexique, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Guatemala. Au Paraguay, il a mis en scène en espagnol Les Fourberies de Scapin de Molière et Exercices de style de Raymond Queneau.

Ses principales réalisations sont Un cœur sous une soutane d’Arthur Rimbaud, Aventures d’Italo Calvino, Ça te dérange ? de Pierre Ascaride, La Perle de la Canebière d’Eugène Labiche, Ma famille-revue d’Eduardo De Filippo, La Gonfle de Roger Martin du Gard, Jeux de langues de Pierre Ascaride, Papa de Serge Valletti, Pour Louis de Funès de Valère Novarina, La Clé à molette de Primo Levi, Le Couteau suisse de Georges Perec.
Son spectacle Au vrai chichi marseillais (Tragédie un peu grasse) a été joué au Festival d’Avignon (Off 2001) et a tourné en 2001/02. Le deuxième opus Inutile de tuer son père, le monde s’en charge, créé en janvier 2004, a tourné jusqu’en juin 2006. Et ta soeur ? tentative d’autoévaluation en forme d’opérette, dernier volet de sa trilogie, a été créé en septembre 2007 et a tourné jusqu’en février 2009.

En octobre 2008 au Théâtre 71, il imagine et met en espace Les Communistes, quatorze entretiens réalisés par Wajdi Mouawad auprès de communistes de Malakoff lus en simultané dans tout le théâtre par une trentaine de comédiens. En novembre, il crée Jeux de langues / le retour, qui tourne pendant trois semaines en milieu scolaire et en appartement.

En 2006, Pierre Ascaride a joué dans Filumena Maturano d’Eduardo de Filippo, mis en scène par Gloria Paris, présenté en mars au théâtre de l’Athénée – Louis Jouvet, Paris.
En 2009, il joue dans Hérisson 34e, initié par Le Festin, CDN de Montluçon : six auteurs écrivent sur le thème de ”C’est Noël”, pour six metteurs en scène et dix comédiens. À l’occasion de l’association de Wajdi Mouawad au Festival d’Avignon 2009, Pierre Ascaride dirige la lecture de deux extraits des Communistes et lit, accompagné de François Marthouret et Eve-Chems De Brouwer.

Au cinéma, Pierre Ascaride a tourné avec René Feret, Michel Deville, Marcel Bluwal.

Il est chevalier des Arts et Lettres.

Écoutez La vignette d’Aude Lavigne