lecture

› Un conte d’hier vu par un auteur d’aujourd’hui


3 fév & 7 fév

Avec le texte Mange ta main, l’auteur Jean-Claude Grumberg propose une comédie délirante qui, tout en s’inspirant avec humour de trois contes traditionnels (Le Petit Poucet, Barbe Bleue, Cendrillon), aborde des thématiques on ne peut plus contemporaines, en s’appuyant sur le public très vaste des « enfants du divorce » et sur celui, non moins vaste, de la télévision et du « psy-show ». Une lecture proposée et dirigée par François Leclère accompagné d’Anne Girouard et Nadja Maire pour revisiter les contes, à l’instar de Souliers rouges, et se laisser emporter dans le délire créatif de cette pièce jubilatoire.

Mange ta main
Un conte pour enfants précoces ou adultes attardés
de Jean-Claude Grumberg
Éd. Actes Sud - Heyoka Jeunesse, 2006
Dans le cabinet de Suzanne Zonzon, « raccommodeuse de couples déchirés » et auteur à ses heures perdues, des personnages tout droit sortis des contes de Perrault viennent en « consultation ». Au fur et à mesure des visites, le rythme se détraque…

Jean-Claude Grumberg

« Auteur tragique le plus (...)

« Auteur tragique le plus drôle de sa génération » selon Claude Roy, Jean-Claude Grumberg est né en 1939. Son père meurt en déportation. Il exerce différents métiers, dont celui de tailleur, avant d’entrer comme comédien dans la compagnie Jacques Fabbri. Il est l’auteur d’une trentaine de pièces de théâtre et l’ensemble de son œuvre théâtrale est disponible aux éditions Actes Sud. Mon père. Inventaire, puis Pleurnichard sont publiés au Seuil dans la collection la Librairie du XXIe siècle. Il aborde l’écriture théâtrale en 1968 avec Demain une fenêtre sur rue, puis ce sera Mathieu Legros, Chez Pierrot, Michu, Rixe, Amorphe d’Ottenburg (Comédie-Française, mise en scène Jean-Paul Roussillon puis Jean-Michel Ribes). Ensuite - mis à part En r’venant d’l’expo qui raconte le destin d’une famille de comiques troupiers à la Belle Époque - le théâtre de Jean-Claude Grumberg entreprend de mettre en scène notre histoire et sa violence. Avec Dreyfus (1974), L’Atelier (1979) et Zone libre (1990), il compose une trilogie sur le thème de l’occupation et du génocide. Au cinéma, il est scénariste de : Les Années sandwichs, coscénariste avec François Truffaut pour Le Dernier Métro, et pour Amen, Le Couperet et Eden à l’Ouest de Costa Gavras. Pour la télévision, il écrit entre autres les scenarii de : Thérèse Humbert, Music Hall, Les Lendemains qui chantent, Julien l’apprenti et 93 rue Lauriston. Il est l’un des seuls auteurs dramatiques contemporains français vivants à être étudié à l’école, notamment sa pièce L’Atelier. Il est également depuis 1999 l’auteur de nombreuses pièces pour la jeunesse dont Le Petit violon, Mon étoile, Le Petit chaperon Uf, Pinok et Barbie, IQ et OX, Marie des grenouilles, L’Enfant do, Moman, La Reine maigre (Éd. Actes Sud – Heyoka Jeunesse), Trois pièces contemporaines (Éd. Gallimard)…
Il a reçu le Grand Prix de l’Académie Française, le Grand Prix de la SACD pour l’ensemble de son œuvre, le Prix de littérature de la Ville de Paris et le Molière du meilleur auteur pour L’Atelier et Zone Libre. Il obtient le César du meilleur scénario pour Amen de Costa-Gavras. Jean-Claude Grumberg se voit remettre le prix artistique de la Fondation France Israël 2009 dans le cadre des représentations croisées franco-israéliennes de sa pièce Vers toi terre promise qui obtient aussi le Molière du meilleur auteur et le Prix du Syndicat de la Critique.

Anne Girouard

Dès 2004, Anne Girouard (...)

Dès 2004, Anne Girouard marque la série Kaamelott d’Alexandre Astier avec son interprétation de la reine Guenièvre. Elle enchaîne les rôles au théâtre travaillant avec notamment Sébastien Davis, Nathalie Grauwin, Paul Golub, Brigitte Jacques-Wajeman, Anne-Laure Liégeois, Philippe Faure, Pierre Lambert, Vincent Debost, Richard Brunel. Elle est aussi à l’origine du collectif Les Loups avec la création de Peuçot. Au cinéma et à la télévision, elle collabore avec Alain Corneau, Dominique Farrugia, Charles Némès, Gérard Krawczyk, Michel Delgado, Isabelle Mergault, Ludovic Colbeau-Justin, Didier Le Pecheur, Stéphane Krappes, Alexandre Astier.

Nadja Maire

Elle s’est formée en France (...)

Elle s’est formée en France avec Richard Demarcy et Emmanuel Demarcy-Mota puis à l’École Claude Mathieu. Elle poursuit ses études en Russie au Conservatoire national de Saratov avec Anton Kouznetsov puis à Saint Petersbourg à l’Académie nationale des Arts du théâtre. En 2007, elle intègre comme comédienne permanente la troupe du théâtre de Piotr Fomenko (à Moscou) jusqu’en 2014. Elle travaille notamment sous la direction de Piotr Fomenko, Evgeniy Kamenkovitch, Nikolai Druchek, Ivan Popovski, Dmitriy Rudkov et Youri Butorin. En 2008, elle reçoit le Prix d’interprétation (« zolotoi vityaz ») pour son rôle de Daisy dans Rhinocéros (mise en scène d’Ivan Popovski). En 2014, elle revient en France et travaille avec Richard Demarcy sur La Farce de Maître Pathelin (2015). Nadja Maire pratique également le chant polyphonique (alto).


BILLETTERIE EN LIGNE

3 fév, 15h Bibliothèque Georges Brassens - 38 Rue Gassendi, 75014 Paris
7 fév, 14h30 Médiathèque Pablo Neruda, 24 rue Béranger, 92240 Malakoff
› entrée libre sur réservation


Imprimez
Parlez-en